Infobésité, comment se prémunir
Photo© Geralt, Pixabay, CC0

3 solutions pour vous prémunir de l’infobésité

Qui ne reçoit pas trop d'emails, de textos, d'information et de notifications par jour ? Être cheffe d'entreprise, que l'on soit en micro-entreprise ou non, demande de rester connectées, informées et au courant des dernières nouveautés dans son domaine d'expertise. Un surplus de sollicitations qui engendre des conséquences importantes sur notre concentration. Est-on alors dans une ère où nous devrions dire : qui dit infobésité, dit overdose ?

Les chercheurs en psychologie sociale et en sociologie sont unanimes : nous sommes de plus en plus sollicités et disposons de plus en plus d'informations, pour un temps dédié de plus en plus court. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle vous vous demandez : "Comment vais-je faire pour trier tout ça ?"

C'est ce que les chercheurs appellent, le phénomène de "l'infobésité", traduit du néologisme anglais "infobesity", en 1993 par le journaliste américain David Shenk. En France, ce phénomène n'est pointé du doigt qu'à partir des années 2000, même si bien avant, les conséquences sur l'augmentation de l'information étaient déjà traitées. Ces informations en continu sont alors dénoncées comme principal facteur de l'augmentation du stress et de la souffrance. D'autant plus aujourd'hui, où nous sommes à la fois les émetteurs et les récepteurs de ces informations.

Les TIC, les maux à l'origine de l'infobésité

À l'origine de l'infobésité ? Les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) qui augmentent considérablement le phénomène : emails, réseaux sociaux, téléphones portables personnels et professionnels, tablettes... Et pour cause, une enquête de 2010 sur le stress au travail nous dévoile :

  • que 80% des personnes interrogées estiment que les outils de communication augmentent leur volume d'information, pour des temps de réponse de plus en plus courts. Ce qui en somme, accentue le stress et augmente leur sentiment d'auto-dévaluation ;
  • 56% d'entre eux consacrent plus de 2 heures par jour, à la gestion de leur boîte mail. 38% d'ailleurs, reçoivent jusqu'à 1 000 messages quotidiens. Ils sont donc fréquemment interrompus dans leur travail. Le facteur stress devient alors, plus important.

Une overdose d'information qui peut vite mener à des conséquences graves telles que le burn out, l'altération de la qualité de vie et de relation, l'altération intellectuelle. De surcroît, les TIC incitent fortement au zapping et altèrent aussi, la concentration. Vous vous reconnaissez là-dedans ?

3 solutions contre l'overdose d'information

Selon les experts, ces milliers de messages qui nous atteignent chaque jour provoquent un trop-plein pour notre cerveau. Comment faire alors, pour inverser les tendances et se prémunir de l'infobésité ? Voici 3 solutions pour vous y aider :

  • posez-vous la bonne question. Cette information peut-elle vous servir ? Peut-elle vous aider à trouver une solution à votre problème ? De cette manière, vous effectuerez un tri sélectif dans les informations que vous consultez ;
  • laissez-vous guider par votre curiosité. Moins planifiable, elle vous permettra de trouver de nouveaux angles et de voir les choses différemment ;
  • faites-vous des "boucles ouvertes". Chaque idée, chaque information est comme une commande non livrée. Elle occupe vos ressources mentales. Libérez-vous-en ! Posez-les par écrit, puis passez à autre chose.

Aujourd'hui, qui n'est pas submergée d'information ? Présentes sur une bonne partie de votre journée, les informations polluent votre façon de travailler et votre créativité. En tant qu'entrepreneure, vous devez vous débarrasser de cette infobésité et ne sélectionner que les informations pertinentes, pour vous et votre business.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger