Charges fixes, comment les limiter ?
Photo© Pixabay, CC0

Charges fixes, comment les limiter ?

Comme tout projet de vie, le nerf de la guerre surtout en période post-Covid, c'est l'argent. Dans le cas d'une entreprise, c'est de préserver sa trésorerie qui est important. Mais comment faire ? Quelles sont les solutions pour dépenser moins ? Comment limiter ses charges fixes ?

Charges fixes ou charges variables, la confusion en démarrage de projet est palpable. Les charges fixes sont les charges qui n'entrent pas dans la catégorie des charges variables (achat de matières premières par exemple). C'est-à-dire que ce sont des charges qui sont payées, indépendamment du niveau d'activité de l'entreprise. Et ce, même s'il n'y a pas d'activité. Ce sont :

  • le loyer commercial ;
  • les charges associées au loyer tel que Internet, électricité, téléphone etc... ;
  • les salaires ou les factures de prestataires de services ;
  • les honoraires d'expert-comptable ou juridique.

Ce sont sur ces frais que les entrepreneures devront jongler pour limiter les dépenses au maximum et préserver leur trésorerie.

Comment limiter les charges fixes ?

Tout d'abord, il est important de répertorier l'ensemble des charges fixes. Sans cela, impossible de voir quelles sont celles qui peuvent être revues à la baisse ! Attention, tous les frais fixes ne sont pas à revoir à la baisse du jour au lendemain.

L'important, dans ce cas de figure, est d'optimiser les frais fixes. Pour cela, l'entrepreneure doit :

  • regarder sa police d'assurance et se demander si celle-ci a augmenté. Ce qui est généralement le cas. Aussi, un appel à son assureur pour renégocier le tarif est à envisager ;
  • reprendre son loyer commercial. À l'échéance de 3 ans, l'entrepreneure est en droit de demander à son propriétaire une réduction de 10% à15% ;
  • renégocier le remboursement d'emprunt professionnel. Négocier le montant des intérêts ou la durée de l'emprunt, le rachat ou le regroupement. Pour cela, il faut avoir de bonnes relations avec son banquier ;
  • revoir ses frais bancaires ;
  • revoir aussi les honoraires de son expert-comptable. Là, un tour sur la lettre de mission de l'expert-comptable pour regarder quels sont les services utilisés ainsi que, la corrélation entre ses honoraires et le chiffre d'affaires de l'entreprise sont nécessaires.

Soyez maîtresse de votre entreprise

En réalité, il ne faut pas hésiter à comparer les offres car toutes les entreprises n'ont pas les mêmes besoins. Selon les cabinets, les offres peuvent être disproportionnées. Et vis versa. D'ailleurs, dans la logique des choses, tous contrats signés avec un prestataire de service peut-être revu dans le détail. Notamment en période Post-Covid où les dépenses sont encore plus comptées.

Bien entendu, limiter les charges fixes n'est qu'une dimension parmi tant d'autres dans la gestion d'une entreprise. Pour maximiser les résultats, il faut donc jouer sur tous les tableaux et préserver un maximum sa trésorerie.

L'optimisation des charges fixes est donc un travail de longue haleine. Après avoir répertorié les charges fixes de l'entreprise, c'est toute une réflexion stratégique et financière qu'il faut appliquer. L'essentiel dans cette histoire est que l'entreprise se pérennise, même en période de crise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger