Émilie Jacquart, experte-comptable
Photo© Emilie Jacquart

Émilie Jacquart : « On peut être expert comptable, femme et être en baskets ! »

Émilie Jacquart est une experte comptable indépendante, philanthrope. Elle s'est donné pour objectif d'aider et d'accompagner les entrepreneures dans le développement de leur entreprise, tout en cassant les stéréotypes de son métier. Chaussée de ses baskets, c'est avec humanité qu'elle conduit ses clients, vers le chemin des chiffres et de la réussite.

1- Émilie, tu es experte comptable indépendante. Pourquoi ce choix ?

Pour moi, c'était l'aboutissement de plusieurs étapes de ma vie. J'ai travaillé pendant 15 ans dans un gros cabinet, dans lequel j'étais salariée-associée, mais je ne savais pas où j'allais. Je sentais que je n'étais plus à ma place, que la manière dont j'exerçais mon métier ne me plaisait plus. Donc l'année dernière, j'ai quitté mon poste. J'étais dans une démarche de complètement changer de vie, de métier. J'avais vraiment besoin de faire le vide, pendant quelque temps.

Rapidement, je me suis rendu compte que j'aimais mon métier (sourire). J'aimais mes clients et j'aimais aussi les accompagner. Ça me manquait beaucoup ! Par contre, je n'avais plus envie d'exercer mon métier comme je le faisais avant la crise de la Covid. J'avais envie de créer ma propre entreprise, à mon image. J'avais envie d'accompagner davantage les clients, d'être moins dans une logique de volume et de repositionner mes valeurs. J'ai donc couché sur papier ma philosophie de vie et j'ai créé mon entreprise en juin (sourire) ! Ce qui est une belle réussite car tous les jours, je prends un nouveau chemin. Je suis très heureuse !

2- Finalement, tu avais besoin de remettre l'humain au cœur de ton métier ?

Tout à fait (sourire) ! L'idée, c'est vraiment d'être plus dans l'accompagnement des entrepreneures et des cheffes d'entreprises. Donc, d'y apporter un peu plus d'humanité. Le métier d'expert-comptable est perçu en général comme très froid, cartésien, strict. Alors qu'en fait, ce n'est pas du tout le cas ! On prend beaucoup de temps avec nos clients : pour échanger, pour comprendre leurs envies, pour les aider à développer leurs entreprises. C'est vraiment une écoute bienveillante et nécessaire !

D'autant plus, je dirais, en cette période de crise ! Aujourd'hui, le besoin d'écoute et d'accompagnement est plus fort pour les dirigeantes. Elles sont seules et ont besoin d'aide. Pour moi, un(e) expert(e) comptable devrait être comme un médecin généraliste. C'est la personne qui saura faire le point, le diagnostic de l'entreprise et envoyer, si besoin, le client vers un professionnel plus spécialisé. C'est vraiment, à mon sens, le premier partenaire d'une entreprise. Donc pour moi, oui ! L'idée était de remettre plus d'humain dans mon accompagnement pour casser les a priori et aider au mieux les entrepreneures à réussir. C'est essentiel (sourire) !

3- Tu emploies souvent les termes "clientes", "entrepreneures"… Doit-on comprendre que ta clientèle est 100% féminine ?

À la base, ce n'était pas forcément une évidence ! Lorsque j'ai posé par écrit les fondations de mon entreprise, mon but était d'accompagner le mieux possible les clients, dans leurs projets professionnels. Tout en partageant avec eux, mes valeurs humaines.

Au bout d'un moment, je me suis aperçue que les personnes qui venaient à moi, étaient en majorité des femmes entrepreneurs. Ce n'était pas quelque chose que j'avais anticipé. Mais pour le coup, c'est vrai que j'ai eu la chance d'avoir une clientèle qui me ressemble. Qui mieux que les femmes peuvent comprendre les femmes ? (rires) Mon accompagnement a cette empreinte féminine qui parle beaucoup aux femmes. Mais pour autant, je m'emploie à accompagner tout autant les hommes que les femmes entrepreneurs, vers leur réussite.

4- Tu es donc différenciant sur plein de points. Est-ce qu'au bout du compte, tu ne t'aies pas donné comme challenge de casser les stéréotypes du genre, de ton métier ?

Oui, c'est un peu ça (rires) ! Même si ce n'est pas forcément mon objectif premier. L'idée à la base, c'était vraiment de remettre l'humain au cœur de mon accompagnement et de créer une entreprise qui soit à mon image. Et par ce biais, attirer des clientes qui soient comme moi, intéressées par un accompagnement bienveillant, personnalisé et sûr. Et puis, le fait d'être à mon compte me donne l'impression d'être encore plus proche d'elles : ce qu'elles vivent au quotidien, je le vis aussi (sourire) ! Je suis persuadée, qu'au final, cela accentue la proximité.

Le métier d'expert-comptable se féminise un peu plus mais, il reste encore aujourd'hui, très masculin. Le fait d'être accessible, solaire, d'être une femme fait peut-être que je casse les codes de mon métier. Donc oui, tout ça mis bout à bout, je pense que nous, les femmes, nous cassons le stéréotype de l'expert-comptable (rires) !

5- Justement, si tu avais un conseil à donner à des entrepreneures, quel que soit leur domaine d'expertise, quel serait-il ?

De rester authentique : il faut se faire accompagner, à un moment, pour repositionner ses objectifs de vie et revenir à ses valeurs propres. Il faut travailler en accord avec ses valeurs, savoir écouter son cœur. Être soi-même est un vrai atout dans ce métier (sourire) ! À l'inverse, s'oublier ou cacher sa personnalité, n'est pas un bon deal. Personne ne peut s'épanouir ainsi. À mon sens, rester authentique est une clé de réussite.

  1. Suite à une reconversion professionnelle pour devenir naturopathe, je viens de créer mon auto-entreprise en début d’année 2020. J’ai une double activité que sont les consultations et la vente de produits naturels. Dans le contexte actuel, et pour me sentir épaulée, accompagnée, comme je le fais moi-même dans mon métier de médecine traditionnelle, j’ai décidé de faire confiance à Emilie. Nous allons démarrer ensemble sous peu. L’interview est très représentative du 1er échange que nous avons eu.
    Je lui souhaite une belle réussite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :