Julie Condemi
Photo@ Entre'Elles webzine

Julie Condemi : « J’ai créé mon entreprise pour obtenir le job de mes rêves »

Julie Condemi est une femme déterminée et enthousiaste. Après des études en marketing et en commerce international, et après avoir travaillé pour de grandes marques, c'est tout naturellement qu'elle oriente son choix de carrière dans le secteur du luxe. Toujours proactive et innovante, c'est par l'intermédiaire de l'entrepreneuriat que cette quadragénaire bouscule les codes du marché de l'emploi : en créant son entreprise, elle souhaite candidater autrement et obtenir le job de ses rêves.

1- Julie, tu as fait le choix de créer ton entreprise, non pas dans l'objectif de la pérenniser et de rester à ton compte, mais bel et bien pour trouver un emploi salarié. Pourquoi ce choix ?

Je pense que c'est une façon de montrer mon professionnalisme et mon expertise (sourire) ! Pour moi, la création d'une entreprise véhicule une image proactive, professionnelle et orientée business. Cela permet aussi d’être plus visible pour les entreprises et de proposer ses compétences à travers un service. Je trouve que c’est une approche plus originale, que de s'afficher en tant que demandeur d'emploi. À mon sens, c'est quand même plus attirant (sourire) !

2- Donc pour toi, l'entrepreneuriat est un tremplin de carrière dans le salariat ?

Exactement (sourire) ! D'autant plus qu’aujourd'hui, l'employabilité s'est mise en veille. La situation économique ne permet pas aux entreprises d’embaucher. C’est donc plus facile pour elles, d’externaliser leurs besoins. Ainsi en me proposant comme entrepreneure, je m'éprouve dans une mission et je convaincs l'entreprise qu'à long terme, ce serait un bon investissement pour eux.

C'est un choix audacieux, non ? Est-ce que cela signifie que, faire "ses preuves" dans le circuit du recrutement traditionnel, est plus difficile ?

C'est effectivement un choix audacieux ! Et j'adore (sourire) ! C’est original et ça me correspond. Par contre, il est vrai qu’il n’est pas évident de sortir du lot sur le marché de l'emploi. Surtout à travers une simple lettre de motivation ou une candidature spontanée. C’est pourquoi, j’ai opté pour une “candidature" plus dynamique en créant mon entreprise.

Car je suis une personne qui aime entreprendre ! Que ce soit d'ailleurs, dans ma vie personnelle ou dans ma vie professionnelle. Pour moi, c'est dans l'action que l’on produit des résultats. Alors forcément, lorsque l'on est à l'aise dans cet univers, créer une structure pour candidater s'impose assez naturellement (rires) ! C'était une suite logique ! Une façon de me rendre visible auprès de recruteurs, puisqu’il faut penser à tout : choisir la bonne structure, sa spécialité, réfléchir à ses services, tout en présentant un avantage concurrentiel. Il est important d’avoir une vision à 360°. Ce concept est donc pour moi, plus intéressant qu'une période d'essai. Je rentre ainsi, directement dans l'opérationnel.

En plus, j'ai cette facilité à être flexible, agile et à m'adapter. Ça me permet de produire un résultat rapidement et de convaincre une entreprise que je peux être la candidate idéale. C'est aussi une façon de rassurer une entreprise, avec efficacité, tout en montrant mes zones d'actions. L'entreprise que j'ai créée est le reflet du poste que je vise (sourire) !

4- Le but de cette initiative n'est-il pas de démontrer qu'il faut innover le marché de l'emploi ?

Tout à fait (sourire) ! J'y crois beaucoup ! C'est un exercice qui a déjà fonctionné une fois. Je veux donc réitérer ce pari gagnant.

Ne dit-on pas aujourd’hui, qu'il faut se réinventer ? Être plus créatif ? Faire la différence ? … Peut-être que cette recherche atypique de travail, a toute sa place sur le marché de l'emploi… Peut-être que c'est un outil comme un autre pour approcher le métier de ses rêves...

Après tout, la recherche d'emploi en France est complexe. Elle manque possiblement de plus d’interactions. Je pense vraiment qu'il faut oser casser les codes du recrutement et se parler de professionnels à professionnels. La création d'entreprise est à mon sens, une façon de faire la différence. C’est la création d’un CV et d’une lettre de motivation interactifs !

5- Justement aujourd'hui, tu as créé ta 2e entreprise. Quel est son but ?

J’accompagne les sociétés sur le développement du réseau professionnel et commercial. Toujours dans une réflexion globale pour construire demain, dans la modernité de notre
société. Sans oublier, bien sûr, son identité. L’histoire, l’engagement, l’excellence, le digital sont aujourd’hui fortement au cœur des préoccupations. Je propose donc, de transformer tous ces points en expertises : à travers la vente, la formation des collaborateurs et la création d’une relation et d’une expérience client fortes.

6- Si tu avais un conseil à donner à des femmes qui, comme toi, sont à la recherche d'un emploi et qui voudraient-être différenciantes, quel serait-il ?

D’oser ! : il est important pour ces femmes, de faire ce qu’elles aiment vraiment, de regarder ce qui les passionne et de le transformer en choix de carrière. Je crois que lorsque l'on bascule dans l'entrepreneuriat, c'est que l'on a envie de faire ce qui nous anime. Créer son entreprise pour candidater est, pour moi, un gain de confiance en soi. On n'est plus en demande mais, en proposition d’offre. C'est changer son regard sur soi-même, au final. Pour moi, une femme qui se sent l'âme d'une entrepreneure a de réels atouts à proposer à une entreprise !

  1. Cet interview reflète clairement le profil et la personnalité de Julie Condemi.

    C’est une femme courageuse, audacieuse, déterminée, avec une réelle passion pour son métier et une idée claire du « Job de ses rêves », dans le domaine du Luxe.

    Doté d’une forte capacité d’écoute et d’analyse, sa rigueur, mais aussi son sens de l’organisation, de l’accueil clients, avec « le » souci permanant de la perfection et de l’élégance, en font une candidate hors pair.

    Son choix de passer par l’entreprenariat est risqué, mais c’est la preuve de sa volonté de prendre sa vie professionnelle en main, et de témoigner de ces réelles capacités.

    Je suis persuadé que cette approche médiatique est un maillon important, qui saura convaincre de grandes « Maisons », de grandes « Marques » de faire le choix de proposer à Julie de devenir leur « Ambassadrice des ventes » et qu’ils en tireront plus que du profit, une réussite commune.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger