Portage salarial : quels sont les avantages ?

Est-il possible de toucher des indemnités dans le cadre d'un portage salarial ? Cotise-t-on à l'assurance-chômage lorsque l'on est entrepreneure portée ? La réponse est oui. Ce dispositif a été créé pour faciliter l'accès au marché de l'emploi, tout en promouvant une nouvelle façon de travailler.

Selon la Chambre du Commerce et de l'Industrie, un tiers des créateurs d'entreprises sont inscrits comme demandeurs d'emploi. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces demandeurs sont en portage salarial.

Ce système a été créé pour faciliter l'accès au marché de l'emploi et au monde de l'entrepreneuriat. Mais en tant qu'entrepreneure, quels sont les avantages à être en portage salarial ?

Qu'est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial, est une solution proposée à toutes celles qui ne seraient pas sûres d'adhérer au monde de la création d'entreprise. Pourquoi ? Parce qu'il permet aux entrepreneures portées, de bénéficier des avantages sociaux du salariat, tout en cumulant un métier d'indépendant. Généralement, ces métiers sont de l'ordre du consulting, du coaching ou du conseil et de la formation.

En choisissant alors ce dispositif, l'entrepreneure bénéficie des ARE (indemnités de retours à l'emploi de Pôle Emploi). De fait, si l'entrepreneure a exercé une activité salariée par le passé et qu'aujourd'hui elle est en portage salarial, elle bénéficie des ARE. Ce cumul est autorisé pour inciter les demandeurs d'emploi à trouver de nouvelles opportunités et à rester actifs. Ainsi le cumul est tout à fait possible, dès lors que le salaire de l'ancien emploi est plus élevé que celui de l'activité exercé en tant qu'entrepreneure.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier des avantages sociaux d'un salarié, il faut impérativement que le lien entre l'activité salariée et l'activité en portage salarial soit établi. Il faut alors :

  • exercer la nouvelle activité en temps partiel. Soit, ne pas dépasser 110 heures de travail, par mois ;
  • gagner au maximum 70 % du salaire de référence ;
  • rester inscrite chez Pôle Emploi.

Le portage salarial oui, mais à quel prix ?

Dans ce cas de figure, l'entrepreneure portée ne touche qu'une ARE partielle. L'avantage du portage salarial ? L'entrepreneure peut toucher plus qu'en situation de travail non porté. Alors comment calculer les indemnités partielles ?

Pour cela, un petit calcul est nécessaire :

  • calculer l'ARE mensuelle. Pour y arriver, il faut prendre en compte le nombre de jours travaillé par mois et le multiplier par les ARE journaliers ;
  • déterminer les 70% de son salaire brut en activité portée ;
  • calculer l'ARE partielle supposée. Donc faire la différence entre le montant de l'ARE et les 70% de salaire brut de l'activité.

Si le cumul de l'ARE partielle et du revenu de l'activité portée ne dépasse pas, au final, le revenu brut de référence sur lequel est basé le calcul de l'allocation, l'entrepreneure peut alors bénéficier des ARE. Dans le cas contraire, elle n'y aura pas le droit.

Le portage salarial a donc de multiples bénéfices pour une entrepreneure qui souhaite tenter l'aventure entrepreneuriale. Outre la favorisation de l'emploi, il permet aussi aux portées d'avoir des revenus confortables. Par ailleurs le portage salarial donne droit aux jours d'indemnités non versés, tout en permettant à l'entrepreneure de continuer de cotiser à l'assurance-chômage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :