La pression entrepreneuriale, un frein à la création d'entreprise
Photo© Prettysleepy, Pixabay, CC0

Pression entrepreneuriale : comment l’éviter ?

Que vous soyez une entrepreneure chevronnée ou bien une porteuse de projet lancée depuis peu, vous devez régulièrement faire vos preuves. Peut-être vous sentez-vous sans cesse confrontée à une pression extérieure ? : un entourage inquiet, des comparaisons aux autres... . C'est ce que l'on appelle "la pression entrepreneuriale". Alors comment éviter cette pression ? Voici 4 astuces pour vous aider dans votre quotidien.

La "pression entrepreneuriale", vous vous dites ? C'est ce sentiment d'obligation de réussite qu'ont toutes les entrepreneures. Oui, nous savons que vous y avez déjà fait face ! Mais savez-vous qu'en grande partie, cette pression entrepreneuriale est la conséquence de deux facteurs bien précis ?

Votre entourage et sa pression

L'entourage, c'est ce que l'on appelle le 1er cercle : le cercle familial, amical et/ou professionnel. Ce cercle qui, pour vous soutenir, vous demandera sans cesse où en est votre entreprise. Entendez par-là, réussissez-vous à maintenir votre entreprise à flot ? Une question certes, anodine mais qui peut aussi cacher une peur : celle de vous voir échouer. Une peur qui vous sera automatiquement renvoyée. Même indirectement.

Par ailleurs, cette question réduit également votre entreprise à son chiffre d'affaires et à rien d'autre. Or, être une cheffe d'entreprise c'est justement connaître des instabilités. Notamment au démarrage, lorsque l'entrepreneure découvre son nouveau monde, sa posture entrepreneuriale et qu'elle tâte au réel son modèle économique. Donc si vous subissez trop de pression de la part de votre entourage, n'hésitez pas à le lui dire. Vous en avez pleinement le droit.

Vous-même et votre pression entrepreneuriale

Outre l'entourage et sa maladresse, le 2e facteur de pression entrepreneuriale, c'est vous-même. Que celle qui ne s'est jamais comparée à une autre entrepreneure, nous jette la 1er pierre ! Il est naturel de se comparer aux autres. Mais connaissez-vous seulement le fonctionnement de ces autres entrepreneures ?

Se comparer aux autres est en réalité, une pression morale et psychologique supplémentaire. En découle chez certaines, une exigence très dure vis-à-vis d'elles-mêmes : aucun droit à l'erreur, un développement de leur entreprise sans failles... . Mais l'entrepreneuriat, ce n'est pas ça ! La création d'entreprise est composée de haut et de bas : de victoires, de période de stagnation, de doutes, de break et de nouveaux démarrages. Du coup, comment créer et entreprendre sans pression ?

4 astuces pour entreprendre sans pression

Pour vous éviter de trop subir cette pression entrepreneuriale, voici 4 astuces à appliquer :

  • repérez vos périodes de rush et de calme. Pour ce faire, rien de mieux que de tester votre modèle économique et de noter sur un carnet, vos observations. Toutes entrepreneures, toutes entreprises et tous business connaissent des périodes d'accalmie. Pourquoi pas vous ? Ce n'est qu'une fois cette étape de réalisée, que vous connaîtrez votre saisonnalité. Et par conséquent, que vous pourrez vous octroyer des temps de calme, pour vous. Cela vous permettra de mieux vous organiser, de prendre quelques vacances et de surcroît, de moins stresser ;
  • n'ayez pas peur d'investir. Dans l'entrepreneuriat, il n'y a pas de secret : pas de croissance, sans investissement. Lorsque vous vous lancez, n'hésitez pas à réinjecter votre chiffre d'affaires dans le développement de votre entreprise. Il en va de même pour celles qui ont plusieurs années d'expérience ! Pour cela, il vous faut faire un point de suivi : dans quoi investir ? Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? Vous verrez, in fine, que ces investissements ne sont ni plus, ni moins qu'un pari sur votre entreprise. Un pari oui mais, mesuré. Cela vous permettra de mieux accepter la pression ;
  • détachez-vous des idées reçues sur l'entrepreneuriat. Oui, la création d'entreprise est une vraie montagne russe ! Émotionnellement et économiquement d'ailleurs. En stabilisant votre modèle économique, vous limitez l'instabilité de votre business. Certes ! Mais tout ne peut pas être contrôlé ainsi. Apprenez alors, à accepter ces données. Vous avez fait un choix de vie qui comprend bien des avantages, dont l'enrichissement personnel et financier sont les maîtres mots. Donc, pour mieux vivre votre vie d'entrepreneure et stopper cette pression entrepreneuriale, acceptez l'instabilité ;
  • apprenez à décompresser. Bizarrement, l'entrepreneuriat est un métier où la décompression ne rime pas avec la création. Contrairement à ce que l'on peut imaginer, même quand les affaires vont bien, l'entrepreneure est sous pression. En effet, certaines peurs font surface : la peur de la fin de la prospérité, la peur de ne pas respecter les délais, d'avoir un client mécontent... . Il est donc impératif de se consacrer des moments pour soi, pour souffler. Dans votre planning, prévoyez quotidiennement des temps pour vous. Même petits soient-ils ! Tous les trimestres, octroyez-vous des moments off pour respirer. C'est d'ailleurs ce que prône le philosophe Sénèque. En philosophe stoïcien, il appelle à profiter de la vie, quoiqu'elle offre et de se contenter du peu : "Ne pas attendre le beau temps pour danser !".

Vous l'aurez compris, en adoptant une approche stoïcienne de votre vie d'entrepreneure et en vous octroyant des moments rien qu'à vous, vous relativiserez vos problèmes. Cela vous permettra de prendre du recul et d'écarter les émotions. Certes cela n'est pas facile mais, c'est un exercice que vous devez essayer. Ne serait-ce que pour vous éviter la pression entrepreneuriale !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :