Indicateurs de performance, doit-on les repenser ?
Photo© Pixabay, CC0

Crise économique : quels sont les nouveaux indicateurs de performance ?

Avec la crise économique et les finances dans le rouge, est-ce vraiment le bon moment pour revoir ses indicateurs de performance ? De penser, des indicateurs plus proches de son entreprise et de ses valeurs ?

À situation exceptionnelle, chiffres exceptionnels : aujourd'hui 90% du chiffre d'affaires et des bénéfices des entreprises sont en baisse. Avec le confinement, puis ensuite le déconfinement, les entreprises ont eu du mal à passer le cap de la transition et le passage dans le rouge de leurs indicateurs de performance.
Pourtant pendant cette période de transition, il est important de connaitre son taux de croissance et de relever sa trésorerie. Toutefois, comment faire lorsque les compteurs sont à zéro ?

Les indicateurs de performance pour faire quoi ?

Un indicateur de performance doit quantifier les résultats d'une entreprise, pour en simplifier sa gestion. C'est d'ailleurs, une façon de fonctionner très en vogue chez les startups. Cela leur permet d'avoir une norme à partager. Mais qu'en est-il en période de crise ? Point sans faux de tirer un trait sur le passé et de liquider tous les indicateurs existants. Ces indicateurs restent en effet utiles, ne serait-ce que pour mesurer le chemin que l'entreprise a parcouru et déterminer celui qui reste à parcourir.

Toutefois, il ne faut pas oublier de prendre en compte que ces versions d'indicateurs de performance sont peu compatibles avec le monde dans lequel, nous venons de rentrer : ils sont peu compatibles avec les performances sociales et environnementales, post-Covid.

Faut-il repenser les indicateurs ?

De ce constat, les entreprises devraient-elles repenser leurs indicateurs ? La réponse reste encore mitigée chez les experts. Cependant, ces derniers n'excluent pas la possibilité d'aligner certains indicateurs, avec les nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux. Avec les enjeux de responsabilité. Ce qui pourrait être une bonne façon pour les entreprises, d'en finir avec cette idée qu'être responsable est forcément onéreux.

En effet, les notions de responsabilité sociale et environnementale sont étroitement imbriquées avec les notions de responsabilité et de rentabilité. Ce qui en soit, constituerait une solution à notre environnement actuel, post-Covid : la responsabilité se reflèterait alors dans les indicateurs ; les indicateurs, dans la performance. C'est presque une notion d'impact ici, dont il faudrait parler à place de la notion de performance.

Est-ce obligatoire de suivre des indicateurs de performance ?

Mais les entreprises sont-elles condamnées à utiliser des indicateurs de performance, pensés pour mesurer la performance financière ? Toutes les entreprises ne fonctionnent pas avec des indicateurs. Certaines entreprises rejettent encore aujourd'hui, la notion de performance. Et donc par extension, la notion de compétitivité. À l'inverse, elles préfèrent parler d'efficience. D'autres encore, inventent des indicateurs qui mesurent les contributions de l'entreprise pour la planète.

Aujourd'hui et cette nouvelle ère économique, la réelle question est de savoir si les entreprises parviendront à conjuguer croissance et responsabilité, comme la crise tend à nous le faire comprendre ? Un modèle pérenne est donc à inventer, avec des indicateurs de performances nouvellement adaptés à notre environnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :