Tiphany, une entrepreneure qui oeuvre avec un marketplace pour le mieux-manger
Photo© Tiphany

Tiphany Hue : « Une marketplace oui, mais pour des produits made in France! »

Tiphany Hue est une jeune entrepreneure strasbourgeoise, dynamique et pleine de vie. En créant Inspire Boutique, elle répond à une demande de plus en plus croissante en France : consommer mieux et consommer français ! Son objectif est donc double. Avec sa plateforme, Tiphany innove le monde des marketplaces et remet au centre de nos tables, une consommation plus responsable. Témoignage.

1- Tiphany, tu es la porteuse de la marketplace Inspire, peux-tu nous expliquer le concept ?

Le concept est de créer une plateforme web de distribution de produits, à la fois made in France ( dont fabriqués en France ! ), et éthique. En réalité, je cherche à mettre en avant des produits plus sains pour la santé ( avec des ingrédients plus naturels, et non contre-versés ), qui aient un réel impact sur l'environnement et sur le social.

Et le concept, t'est venu comment ?

Je me suis posée tout simplement la question, l'année dernière : "pourquoi et comment ne pas mieux consommer ?" Mais pour consommer plus Français et plus éthique, il faut connaître les marques sur le marché. Or les marques françaises ont très peu de visibilité. Moi-même, je ne connaissance aucune de ces marques ! Et il n'existait pas non plus de plateforme qui centralisait l'ensemble. C'est là que j'ai su que je tenais une idée ! ( sourire )

J'ai donc réalisé une enquête de terrain, principalement sur Facebook, pour conforter mon idée. Globalement, l'analyse de cette enquête m'a montrée que les consommateurs étaient plus aptes aujourd'hui, à consommer Français. Ils avaient aussi, la même problématique que moi : où chercher et trouver les produits ? Pour eux, il n'existait pas de plateforme du type "Amazon", pour regrouper ces produits-là.

C'est donc comme ça que je me suis lancée dans mon projet ! ( sourire ) J'ai créé une page vitrine, je suis allée à différents salons à la rencontre de potentiels fournisseurs... L'idée a été très bien reçue ! Aujourd'hui donc, je continue de démarcher des fournisseurs, tout en lançant la plateforme.

2- Donc en réalité, tu crées un besoin encore inexistant en France ?

Oui et non ! ( rires ) C'est une réponse à un besoin croissant, c'est sûr ! : aujourd'hui, tout ce qui est bio, naturel et sain sont des valeurs qui sont vraiment en plein essor. On sent bien qu'il y a une demande de fonds dans ce domaine. Là où je propose un produit différenciant, c'est dans la création d'une plateforme qui centralise à la fois des produits faits en France et des produits éthiques. Ce mélange de critères était jusque-là, inexistant ! C'est donc une innovation dans le secteur de la vente en ligne.

3- Quelle(s) ambition(s) tu as pour ta plateforme ?

J'aimerais la faire grandir un maximum et devenir, d'ici à quelques années, LA plateforme de référence de ventes en ligne de produits Made in France éthiques. Aujourd'hui, il n'y a pas vraiment d'acteurs sur ce marché, ce qui me laisse aussi la possibilité de me développer et d'ambitionner cette place. ( sourire )

J'aimerais vraiment montrer qu'il existe une autre façon de consommer ! Que c'est possible ! ( sourire ) En France, nous avons les talents et le savoir-faire pour créer des produits sains, naturels et respectueux de l'environnement, à prix accessibles. Donc qu'est-ce que l'on attend ? D'ailleurs, ma plateforme permettrait aussi de mettre ces petites marques en lumière. À mon sens, elles sont trop oubliées !

4- Tu as 25 ans, quelle sensation ça fait d'être entrepreneure à ton âge ? Comment tu le vis au quotidien ?

C'est une excellente question ! ( rires ) Comme tout entrepreneure, ce n'est jamais facile ! Se retrouver du jour au lendemain sans aucune protection sociale, sans cotisation pour la retraite, c'est un réel sacrifice ! Lorsque je fais le comparatif avec mes amis, c'est clair que c'est une situation différente. Entreprendre, c'est quand même beaucoup d'incertitude sur le futur ! Mais c'est aussi, une grosse ambition ! J'ai la chance aussi, d'être très bien accompagnée dans mon quotidien : que ce soit financièrement - puisque mes parents on investit dans mon entreprise - , ou moralement ! Ça permet de continuer à avancer. On apprend d'ailleurs, beaucoup de choses sur soi-même dans cette aventure ! C'est magnifique !

Est-ce que tu dirais que ton âge peut être un frein dans cette aventure ?

Non, pas du tout ! ( sourire ) Je ne pense pas que ce soit un frein. D'ailleurs, je ne pense pas qu'il y ait un âge pour entreprendre, en fait. L'avantage d'être "jeune", c'est qu'on n'a pas de charges comme les enfants. C'est donc moins de pression, si jamais l'argent ne rentre pas dans les caisses. On peut vivre un peu plus sur le fil, lorsque l'on est jeune entrepreneure.

Après pour ce qui est du business, je n'ai pas non plus l'impression que mon âge soit un frein. Je suis dans le BtoC, je pense sincèrement que c'est différent ! Avec mes fournisseurs, ça se passe très bien. Je pense vraiment que ce qui compte, c'est la confiance en soi et en son projet. Il faut connaître les tenants et les aboutissants de son projet, et y croire. Il faut que cela transparaisse dans son pitch ! Si c'est le cas, il ne devrait pas y avoir de problème.

Et vis-à-vis de ta famille ? De tes amis ?

J'ai un réel soutien de ma famille, même si au départ, ça n'a pas été simple de leur expliquer mon projet. Les parents sont forcément inquiets car la création d'une entreprise n'est jamais sans risque. Ce n'est pas un travail "stable", avec une rémunération tous les mois. Donc c'est tout à fait normal qu'ils s'inquiètent ! ( sourire ) Aujourd'hui, ils connaissent ma vision et ils me soutiennent à fond ! Mon compagnon, c'est pareil ! J'ai vraiment de la chance. ( sourire )

Après pour ce qui est de la sphère sociale, c'est un peu différent. Je travaille beaucoup, donc j'ai moins le temps de sortir et de profiter. Le principal souci est d'ordre financier. En tant qu'entrepreneure, on est dans une situation instable : on compte forcément chaque euro dépensé. Ça, c'est peut-être la partie qui est la moins bien comprise par les amis, qui eux, sont salariés. ( rires )

5- Si tu avais un conseil à donner à de jeunes femmes qui, comme toi, oseraient l'aventure entrepreneuriale, quel serait-il ?

D'oser ! : je pense que c'est important de ne pas tout faire seule, dans ce type de projet. Il vaut mieux être accompagnée et dans un premier temps, être accompagnée par son entourage. Et si ce n'est pas possible, de s'entourer de personnes bienveillantes et de rencontrer un maximum d'entrepreneurs. Il faut toujours garder en tête ses objectifs et son combat. Et surtout, ne jamais baisser les bras ! Garder le cap est très essentiel !

  1. Ce concept a été développé avant par Simplement Français. Les initiatives sont nombreuses, la concurrence est rude dans ce secteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :